Le Canada conserve sa note de B et gagne un rang au sein de l’Indice mondial Mercer CFA Institute sur les systèmes de retraite de 2023, qui souligne le potentiel de l’IA à améliorer les revenus de retraite 

  • L’indice compare 47 systèmes de revenu de retraite et couvre 64 % de la population mondiale
  • Le Canada conserve sa note de B, ce qui lui permet d’atteindre le 12e rang sur la liste 
  • L’indice place les Pays-Bas en tête de liste, suivis par l’Islande, qui était auparavant en tête de liste pendant deux années consécutives

Montréal, le 17 octobre 2023 – Mercer et le CFA Institute ont publié la 15e édition de l’indice mondial Mercer CFA Institute sur les systèmes de retraite. Le système de revenu de retraite des Pays-Bas a regagné la première place sur la liste, l’Islande et le Danemark se classant respectivement deuxième et troisième.

« L’âge moyen des populations du monde continue d’augmenter dans de nombreux marchés, principalement des marchés plus établis, a déclaré Margaret Franklin, CFA, présidente et chef de la direction du CFA Institute. L’inflation et la hausse des taux d’intérêt ont créé une nouvelle dynamique de marché qui crée d’importants défis pour les régimes de retraite. Nous constatons également une fracture continue en ce qui concerne la mondialisation. Ce ne sont là que quelques-uns des défis de plus en plus complexes auxquels les régimes de retraite sont confrontés et qui ont une incidence considérable sur les retraités.

Bien plus souvent, les gens auront un rôle de plus en plus important à jouer dans le cadre de leur propre retraite. En tant que professionnels des placements, nous devons les aider à se préparer à cela. Chaque année, cet indice nous rappelle qu’il reste beaucoup à faire dans de nombreux territoires pour que les régimes de retraite fonctionnent au mieux et pour assurer la sécurité financière à long terme des bénéficiaires. » 

L’incidence croissante de l’IA et ses avantages pour les participants

En plus de déterminer les principaux systèmes de régimes de retraite à l’échelle mondiale, le rapport examine le potentiel de l’intelligence artificielle (IA) pour améliorer les systèmes de retraite et de sécurité sociale et offrir aux gens une meilleure qualité de vie à la retraite.

« L’expansion continue de l’intelligence artificielle au sein des activités et des décisions des gestionnaires de placement pourrait mener à des processus de prise de décisions plus efficaces et mieux éclairées, ce qui pourrait entraîner des rendements réels plus élevés pour les participants aux régimes de retraite, a commenté David Knox, membre principal du partenariat de Mercer et auteur de l’étude. L’IA peut aussi améliorer le niveau d’engagement des participants et aider les gens à prendre des décisions financières à long terme. Ces deux avancées devraient améliorer les revenus à la retraite. »

Toutefois, le rapport indique clairement que l’IA comporte certains risques, notamment en ce qui concerne les défis de modélisation et les préoccupations éthiques, ainsi que la nécessité d’optimiser la confidentialité des données et la cybersécurité. Dans l’élaboration de ces systèmes, il est essentiel que les modèles d’IA fassent l’objet d’une gouvernance solide et qu’ils soient clairement responsables de réduire les biais et les réponses injustifiées. Les mesures de protection sont essentielles pour que les régimes de retraite conservent la confiance à long terme de leurs participants.

« L’IA en elle-même ne constitue pas la réponse complète. Une supervision humaine sera toujours nécessaire. Malgré ces risques, l’IA a l’occasion d’offrir un niveau de vie plus élevé à la retraite — un objectif valable pour tous les systèmes de régimes de retraite », a poursuivi M. Knox. 

Le Canada conserve sa cote de B

Le Canada a conservé sa cote de B, mais a vu la valeur de son indice diminuer légèrement, passant de 70,6 à 70,2 en 2023.

« Le système de retraite du Canada continue d’être bien classé à l’échelle mondiale, les décideurs travaillant diligemment à apporter les ajustements nécessaires pour s’adapter aux nouveaux défis. Cependant, un environnement qui est caractérisé par des pressions inflationnistes, des taux d’intérêt élevés, des pénuries de main-d’œuvre, le vieillissement de la population et certains signes de récession présente des risques pour les employeurs, les employés et l’efficacité à long terme de nos systèmes de retraite et de soins de santé comme jamais auparavant, de dire F. Hubert Tremblay, membre du partenariat du domaine Avoirs de Mercer Canada. Les promoteurs de régimes de retraite, leurs conseillers et les gouvernements ont tous un rôle important à jouer dans l’examen des occasions de s’assurer que les Canadiennes et les Canadiens disposent de solutions d’épargne-retraite fiables, peu coûteuses et souples, tout en rendant les programmes plus attrayants pour les employés qui souhaitent travailler plus longtemps. »

Michael Thom, CFA, directeur général de CFA Societies Canada, a également fait état de la nécessité de poursuivre les progrès.

« Voici quelques exemples de la façon dont le système de retraite du Canada pourrait être renforcé : accroître la protection des employés par des régimes de retraite, par le développement continu de produits de placement accessibles et à frais modiques qui sont des solutions globales pour celles et ceux qui n’ont pas accès à des régimes de retraite, accroître le niveau d’épargne des ménages détenue dans des actifs diversifiés (non immobiliers) et réduire le niveau d’endettement des ménages, en particulier le fardeau sur l’épargne et l’investissement de la dette liée au logement, qui exige des politiques publiques solides ». 

Ce que disent les chiffres

Les Pays-Bas ont obtenu l’indice global le plus élevé (85,1), suivi de près par l’Islande (83,3) et le Danemark (81,3). L’Argentine a obtenu la valeur la plus faible de l’indice (42,3). Bien que les Pays-Bas entreprennent actuellement une importante réforme du système de retraite, le système est bien placé pour offrir d’excellents avantages dans un contexte où les régimes collectifs sont transformés vers une approche plus individuelle à cotisations déterminées.

L’indice utilise la moyenne pondérée de ses sous-indices portant sur la suffisance, la durabilité et l’intégrité. En ce qui a trait aux sous-indices, les systèmes ayant obtenu les meilleurs résultats sont ceux des Pays-Bas pour la suffisance (87,4), l’Islande pour la durabilité (83,8) et la Finlande pour l’intégrité (90,9). Ceux qui ont obtenu les résultats les plus faibles sont ceux de la Corée du Sud pour la suffisance (39,0), de l’Autriche pour la durabilité (22,6) et des Philippines pour l’intégrité (25,7).

La baisse des taux de natalité a exercé des pressions sur plusieurs économies et systèmes de retraite à long terme, ce qui a eu une incidence négative sur les résultats de l’indice de durabilité de pays comme l’Italie et l’Espagne. Plusieurs systèmes asiatiques, dont la Chine continentale, la Corée, Singapour et le Japon, ont entrepris des réformes pour améliorer leurs notes au cours des cinq dernières années.

This chart is unable to display due to Privacy Settings.
The chart could not be loaded because the Privacy Settings are disabled. Under the "Manage Cookies" option in the footer, accept the “Functional cookies” and refresh the page to allow the chart to display.

À propos de l’indice mondial Mercer CFA Institute sur les systèmes de retraite

L’indice mondial Mercer CFA Institute sur les systèmes de retraite établit un cadre de référence permettant de comparer les systèmes de retraite à l’échelle mondiale, afin de faire ressortir certaines lacunes dans le système de chaque pays et de proposer des points de réforme pouvant mener à des prestations de retraite plus adéquates et plus viables.

Cette année, l’indice mondial sur les systèmes de retraite compare 47 systèmes de retraite de partout dans le monde et couvre 64 % de la population mondiale. L’indice mondial sur les systèmes de retraite de 2023 comprend trois nouveaux systèmes de régime de retraite - le Botswana, la Croatie et le Kazakhstan.

L’indice mondial sur les systèmes de retraite utilise la moyenne pondérée de ses sous-indices portant sur la suffisance, la durabilité et l’intégrité pour évaluer chaque système de retraite en fonction de plus de 50 indicateurs.

L’indice mondial sur les systèmes de retraite est un projet de recherche collaborative parrainé par le CFA Institute, association mondiale de spécialistes en placement, en collaboration avec le Monash Centre for Financial Studies (MCFS), qui fait partie du Monash Business School de l’Université Monash, et Mercer, un chef de file mondial dans la transformation du monde du travail et la redéfinition des perspectives de retraite et de placement.

Pour de plus amples renseignements sur l’indice mondial Mercer CFA Institute sur les systèmes de retraite, cliquez ici.

À propos de Mercer

Mercer croit que l’on peut travailler à façonner un brillant avenir en transformant le monde du travail, en redéfinissant les perspectives de retraite et de placement et en optimisant concrètement la santé et le bien-être de tous. La Société compte environ 25 000 employés répartis dans 43 pays et elle exerce ses activités dans 130 pays. Mercer est une société de Marsh McLennan (NYSE: MMC), chef de file mondial en services professionnels dans les domaines du risque, de la stratégie et du capital humain, qui compte plus de 85 000 employés et dégage un chiffre d’affaires annualisé de plus de 20 G$. Par l’entremise de ses sociétés-conseils de premier ordre, soit Marsh, Guy Carpenter et Oliver Wyman, Marsh McLennan aide ses clients à naviguer dans un environnement de plus en plus dynamique et complexe. Pour en savoir plus, visitez mercer.ca. Suivez Mercer sur LinkedIn et Twitter.

À propos du CFA Institute

Le CFA Institute est une association mondiale de spécialistes en placement chargée de définir les normes relatives à l’excellence professionnelle et aux titres de compétence. L’organisation est un défenseur des comportements éthiques sur les marchés des investissements et une source respectée de connaissances au sein de la communauté financière internationale. Elle a pour objectif de créer un environnement au sein duquel les intérêts des investisseurs ont la priorité, les marchés fonctionnent de manière optimale et les économies prospèrent. Le CFA Institute compte près de 200 000 détenteurs du titre CFA répartis dans plus de 160 marchés. Le CFA Institute compte dix bureaux dans le monde et regroupe 160 sociétés membres locales. Pour en savoir plus, visitez www.cfainstitute.org ou suivez-nous sur LinkedIn et Twitter à l’adresse @CFAInstitute.

À propos du Monash Centre for Financial Studies (MCFS) 

Le MCFS, un centre de recherche du Monash Business School de l’Université Monash à Melbourne, a pour objectif de mener des recherches rigoureuses sur les enjeux d’intérêt pratique pour le secteur des finances. De plus, grâce à ses programmes de participation, il facilite l’échange de connaissances entre les chercheurs et les professionnels. Le programme de recherche du MCFS est évolutif et diversifié, mais il se concentre actuellement sur les enjeux relatifs au secteur de la gestion d’actif, y compris l’épargne-retraite, les finances durables et les perturbations technologiques.

Cliquez ici pour lire nos avis importants.

Personne-ressource