De nouvelles données sur la rémunération révèlent que les entreprises canadiennes ressentent de la pression pour demeurer au diapason des attentes des employés en raison de l’inflation  

Toronto (Canada)

Le 26 septembre 2022

Mercer a publié aujourd’hui les résultats de son enquête sur la planification de la rémunération pour 2023. Ces résultats révèlent que l’inflation continue d’exercer une pression énorme sur les enveloppes salariales et les prévisions salariales des employeurs canadiens.

Les employeurs canadiens sondés indiquent prévoir un budget de 3,4 % pour les augmentations au mérite et un budget de 3,9 % pour les augmentations totales en 2023. Les budgets pour la rémunération totale comprennent d’autres ajustements, comme les promotions et les ajustements relatifs au coût de la vie, en plus des augmentations au mérite. Les augmentations au mérite et du budget total ont connu une hausse respectivement de 2,6 % et de 2,8 % en 2022. Dans l’ensemble du Canada, les hausses les plus marquées en ce qui a trait aux budgets totaux sont survenues à Montréal (4,5 %), dans la région métropolitaine d’Edmonton (4,3 %), en Saskatchewan (4,2 %) et dans la région métropolitaine de Calgary (4,1 %).

De plus, l’enquête comprend des données de plus de 550 organisations de différentes envergures qui opèrent dans 15 secteurs d’activité. Ce lien vous permet d’accéder à d’autres constats tirés de l’enquête. 

Bien que les budgets sont supérieurs à ceux des dernières années, les augmentations prévues ne suffiront pas à combler le taux d’inflation sur 12 mois, qui a atteint en juin 2022 un sommet jamais vu en 40 ans, soit 8,1 %, pour diminuer par la suite et s’établir à 7,6 % en juillet et à 7,0 % en août. Les organisations se sont toujours fiées au marché du travail et à la concurrence pour l’acquisition de talents, et non à l’inflation, pour établir leurs stratégies en matière de rémunération. Dans ce contexte d’inflation élevée, l’enquête a permis de constater que plus du tiers (34 %) des organisations envisagent de revoir ou d’ajuster les salaires, sur une base ponctuelle et hors cycle, pour lutter contre le roulement de personnel et les défis liés au recrutement pour des postes clés. Cette donnée connaît donc une hausse par rapport à mars 2022 (19 %).

« L’inflation élevée entraîne une hausse des attentes en matière de rémunération et des prévisions salariales pour les employés canadiens, qui voient le coût de la vie augmenter de façon significative », souligne Elizabeth English, conseillère principale – Mercer Canada. « Alors que les hausses des enveloppes salariales de 2023 sont loin de suffire pour pallier à l’inflation, les organisations doivent se concentrer sur la gestion des attentes des employés au moyen des communications internes, sur la planification de différents scénarios et sur l’adoption d’un point de vue plus ouvert en ce qui concerne la rémunération globale afin d’attirer et de fidéliser les talents, ce qui peut se traduire par un investissement dans les programmes d’avantages sociaux. »

Bon nombre d’organisations bonifient déjà leurs programmes d’avantages sociaux pour appuyer leur proposition de valeur aux employés.  Les répondants de régimes ont fait l’ajout de nouvelles protections liées à l’affirmation de genre et à la fertilité, ainsi que des montants pour acquitter les coûts liés à l’adoption, en vue de soutenir les stratégies en matière de diversité, d’équité et d’inclusion. De plus, les répondants de régimes ont continué d’investir dans des mesures liées au bien-être, en offrant davantage de soutien en santé mentale ou de nouvelles solutions numériques pour que les employés prennent leur bien-être en main. Les comptes de crédits-santé sont aussi de plus en plus populaires, car ils offrent de la souplesse aux employés. Ceux-ci peuvent ainsi obtenir un remboursement pour une vaste gamme de dépenses liées au bien-être.

Pour en savoir plus sur les résultats de l’enquête et obtenir des conseils directement des responsables du domaine d’activité de Mercer, nous vous invitons à vous inscrire au webinaire Signature de Mercer, Repenser l’avenir : inflation contre rémunération : laquelle l’emporte?, qui aura lieu le jeudi 6 octobre. 


À propos de Mercer

Mercer  façonne un brillant avenir en transformant le monde du travail, en redéfinissant les perspectives de retraite et de placement et en optimisant la santé et le mieux-être de tous. Mercer compte environ 25 000 employés répartis dans 43 pays et exerce ses activités dans 130 pays. Mercer est une société de Marsh McLennan (symbole MMC à la Bourse de New York), chef de file mondial en services professionnels dans les domaines du risque, de la stratégie et du capital humain, qui compte 83 000 employés et dégage un chiffre d’affaires annualisé de près de 20 milliards de dollars. Par l’intermédiaire de ses sociétés-conseils de premier ordre, soit Marsh, Guy Carpenter et Oliver Wyman, Marsh & McLennan aide ses clients à naviguer dans un environnement de plus en plus dynamique et complexe. Pour obtenir de plus amples renseignements, consultez le site mercer.ca. Suivez Mercer sur LinkedIn et Twitter.

Personne-ressource