Les risques humains dans les entreprises françaises en 2022 

Risques-humains
Savez-vous identifier les risques humains qui constituent la plus grande menace pour votre entreprise et comment réduire leurs impacts ou les éviter ?

Nous passons d’une crise à une autre, les entreprises devant faire face à cet environnement en perpétuel changement, pouvant être de nouveaux facteurs de risques pour les personnes.

Elles doivent en effet tirer les leçons de la pandémie, renforcer leurs modèles de gestion des risques humains en étant plus mesurées et plus innovantes dans l'anticipation des risques émergents et plus anciens. 

Pour ce faire, il est essentiel de s'appuyer sur la confiance mutuelle établie entre Risk managers et DRH afin qu'ils travaillent ensemble d'une part pour protéger les salariés et d'autre part pour atténuer les risques liés à la santé, la sécurité, aux facteurs ESG et à l'avenir du travail.

Découvrez, à travers cinq piliers clés, comment la gestion du risque humain peut renforcer la résilience des entreprises et des individus.

Quels sont les risques humains qui ont le plus d’impacts sur les entreprises françaises ?

Développez chaque section pour en savoir plus sur chacun des cinq piliers du risque humain.

La pandémie a mis au premier plan la santé et la sécurité des collaborateurs et de la société dans son ensemble. En conséquence, près de neuf DRH et Risk manager sur dix (87 %) considèrent les risques liés à la santé et à la sécurité des personnes comme une menace sérieuse pour l'entreprise.

La gestion des avantages sociaux, des régimes de retraite et de la rémunération des salariés devient de plus en plus complexe. La réglementation, notamment les nouvelles exigences en matière de transparence autour des rémunérations, l’inquiétude permanente quant à la capacité des individus à prendre les bonnes décisions financières et l'évolution de la législation sur l'emploi et les avantages sociaux, contribuent à faire de ce domaine le deuxième risque humain le plus important.

L'accélération de la digitalisation fait passer les risques numériques, notamment la cybersécurité et la confidentialité des données, devant tous les autres risques humains dans une entreprise. Plus de neuf problèmes de cybersécurité sur dix peuvent être attribués à une erreur humaine.  

Par ailleurs, le rythme accéléré de la transformation numérique modifie la relation entre les personnes et les machines. Les progrès de l'automatisation et de l'IA (intelligence artificielle) devraient ainsi obliger la moitié des collaborateurs à faire évoluer leurs compétences d'ici 2025 et 75 millions d'emplois sont voués à disparaître.

L’attraction et la rétention des talents entraînent une guerre entre les entreprises de différents secteurs qui se disputent les salariés le plus performants, en particulier ceux ayant des compétences numériques. En conséquence, 43 % des employeurs affirment que leur proposition de valeur pour les salariés doit être améliorée.

Il y a un besoin urgent de recruter des collaborateurs avec les nouvelles compétences requises pour conduire la transformation, ainsi que de retenir et de motiver les talents existants. L'évolution de la nature du travail, de l'essor du travail hybride à la mondialisation, est désormais le quatrième risque humain le plus important.

Les risques environnementaux et sociaux représentent désormais le cinquième des dix principaux risques humains, mais sont perçus comme étant importants autant pour les salariés que pour les Directions.
Chacun des risques identifiés par les DRH et les Risk managers peut être atténué grâce aux régimes d’avantages sociaux proposés, aux services complémentaires mis à disposition et aux moyens de communications autour de ces avantages auprès des équipes.

A propos du rapport

Notre enquête 2022 sur les risques humains « People Risk » a été menée auprès de 105 professionnels des RH et du risque en France, issus de secteurs tels que la finance, les communications, les médias, la technologie, l'industrie manufacturière, l'automobile et la vente au détail.
France: RH: Risk managers:
105 entreprises 52 répondants 53 répondants

Méthodologie de l'enquête mondiale

Notre enquête française est issue de notre enquête 2022 sur les risques humains « People Risk » menée auprès de 2594 professionnels des RH et du risque dans 25 pays d'Asie, d'Europe, d'Amérique latine, du Moyen-Orient et d'Afrique, d'Amérique du Nord, du Pacifique et du Royaume-Uni, issus de secteurs tels que la finance, les communications, les médias, la technologie, l'industrie manufacturière, l'automobile et la vente au détail.
Monde: RH: Risk managers:
2 594 entreprises 1 314 répondants 1 280 répondants
Pour en savoir plus, téléchargez notre nouveau baromètre Santé !
Solutions liées
    Informations connexes